Les éléphants savent-ils nager ?

TAWANA SELF DRIVE_0351Parmi toutes les bonnes raisons qui peuvent vous conduire jusqu’aux rives du Chobe, il y en a une plus imposante que les autres : les éléphants.

Durant la saison sèche, alors que la chaleur s’intensifie un peu plus chaque jour, des dizaines de milliers de pachydermes venus des profondeurs du parc mais aussi des pans salés du Makgadikgadi, migrent vers la rivière et forment d’immenses troupeaux composés principalement de femelles et de jeunes.

Autrefois, les éléphants se déplaçaient du cœur du Botswana jusqu’en Angola, avec le Chobe comme simple étape sur l’itinéraire de leur migration. Mais la guerre civile angolaise et la guerre d’indépendance en Namibie ont modifié le parcours des éléphants, dont l’ivoire servait de monnaie d’échange contre des armes. Ils ont alors trouvé refuge dans le Nord du Botswana où l’eau et la paix leur offraient un environnement épanouissant et sécurisant. La fin des hostilités en Namibie a permis aux éléphants de franchir de nouveau les limites de la rivière, bien que le Chobe soit resté un point de rassemblement important.

L’eau du Chobe, accessible en profusion, produit chez les éléphants un bien-être palpable. Ils aiment l’eau plus qu’aucun autre animal terrestre et le montrent ici en batifolant inlassablement dans le courant frais de la rivière. Les jeunes adolescents sont les plus joueurs et les plus amusants à observer !

C’est aussi ici que se produit un autre spectacle exceptionnel. Tous les jours durant la saison sèche, les éléphants traversent le Chobe et nagent de ses rives forestières aux iles luxuriantes recouvertes d’une herbe fraîche, nourriture inespérée en ces temps de pénurie. Après s’être alimentée toute la journée, la plupart d’entre eux quittent les iles en soirée et rejoignent la terre ferme que ce soit côté Botswana ou côté Namibie.

Mais en réalité, les éléphants ne nagent pas vraiment : ils flottent sous la surface en bougeant les pattes pour se mouvoir. Et lorsqu’ils sont complètement immergés, ils utilisent leurs trompes comme tubas. C’est de loin le comportement le plus étonnant à observer chez l’animal terrestre le plus gros du monde !

Les éléphants sont très présents au Botswana le long de la rivière Chobe mais aussi dans les régions du Linyanti et de Savuti, ainsi que dans la réserve de Moremi, dans le Delta de l’Okavango et à Tuli Block.
Le Botswana possède la population la plus importante d’éléphants d’Afrique. Elle est estimée à plus de 140 000 animaux alors qu’il ne reste plus que 470 000 individus sur l’ensemble du continent africain.
2016-12-17T18:04:10+00:00 6 septembre 2015|Observations|

Laissez un commentaire