La fumée qui gronde et qui mouille

Depuis que nous voyageons en Afrique, nous avons eu différentes occasions de visiter les chutes Victoria au Zimbabwe. Mais pour la toute première fois, nous sommes allées profiter de ce spectacle magnifique alors que le débit du Zambèze est au plus fort.

Juste après la saison des pluies, la brume est alors si dense qu’elle remonte vers le haut sous forme de pluie et le bruit est si fort qu’il s’apparente à un véritable rugissement. La paroi rocheuse est masquée par les quelques 500 millions de litres d’eau qui s’écoulent chaque minute.

Ce jour là, un magnifique ciel bleu surplombait le site rendant parfaitement visible le fameux nuage d’eau qui donna son véritable nom au site et pouvant s’élever jusqu’à 400m de haut. La douceur de la lumière et la brume remplissait le lieu d’une mystérieuse sensation de saut dans le temps et dans l’espace, comme si nous nous trouvions là, au coeur d’une vaste forêt équatoriale, avec Livingstone, tous abasourdis par la beauté de notre découverte.

La balade le long de la cataracte offre une multitude de points de vue dont le premier est certainement le plus impressionnant. Les biens nommés Devil’s falls sont pourtant les moins hautes mais leur débit est vraiment spectaculaire. S’enchainent ensuite Main falls, Horseshoe falls et Rainbow falls, la plus haute. La brume provoque de véritables averses et nous trouvons refuge quelques instants au niveau du pont, à l’abri de la tempête mais complètement rincés :)

Des différentes saisons où nous avons connu les chutes, ce lumineux mois de mars reste un de nos préférés. La pluie générée par les chutes a quelque chose de vraiment ludique, le son est incroyable et c’est la première fois que nous observons le nuage en nous trouvant littéralement à ses pieds. Depuis le Victoria Falls Hotel, on réalise d’ailleurs aussi à quel point celui-ci est dense et élancé. On dit d’ailleurs qu’il est visible jusqu’à 40 km !

Enregistrer

2018-08-25T18:17:36+00:0031 mars 2017|Le blog, Nos échappées|

Laissez un commentaire