Voyage au pays des hommes

Le quotidien à Kasane réserve parfois quelques surprises incroyables. La dernière est née un beau matin alors que les vautours et les marabouts virevoltaient gaiement au dessus de la maison, signe qu’une proie devait se trouver quelque part aux alentours… une proie qui implique très probablement la participation d’un prédateur… Tiens, tiens…

Notre curiosité l’a emporté et nous avons effectivement trouvé la carcasse toute fraiche d’un waterbuck sur le bord de la rivière Chobe. Plus de doute possible, il y a objectivement un carnivore dans les parages. Mais lequel ? Nous entendons régulièrement les hyènes pendant la nuit mais elles n’en n’auraient pas laissé une miette. Un léopard ? Le waterbuck est assez massif, c’est surprenant. Des lions ? Mais non, il n’y a pas de lions en ville, voyons !

Quelques jours plus tard, l’enquête se précise. Le chemin reliant la maison à la route principale laisse apparaitre de belles empreintes rondes et bien larges qui ressemblent en tout point à des pattes de lions ! Elles sont visibles quasiment chaque matin. Se pourrait-il qu’il y ait vraiment des lions en ville ?!

Après que la carcasse d’un kudu ait été retrouvée non loin du Big Five Lodge, il faut se rendre à l’évidence, les lions sont là, tout autour de nous, chaque nuit, rôdant entre le vieux Kazungula et la rivière.

Il fallait qu’on en est le coeur net ! Nous avons donc posé une camera trap à l’angle de la propriété où nous vivons.

Dès le lendemain, nous avons capturé un demi-félin dont l’identification ne fait aucun doute (si, si, vous pouvez nous croire, il s’agit bien d’un lion !).

Quelques temps après, nous avons appris que les lions ont été vus dans la nouvelle ville de Kazungula et qu’un âne a également fait les frais de leur appétit féroce. Ils ont finalement disparu, en retournant probablement sur des terres plus sauvages après cette étonnante irruption au pays des hommes !

Chaque jour, nous continuons à observer les traces visibles sur notre chemin et à capturer la vie nocturne trépidante qui se déroule silencieusement autour de la maison. Qui sait, ils seront peut-être de retour bientôt !

En résumé et vue du ciel

2017-09-29T09:59:54+00:009 septembre 2017|La vie à Kasane, Le blog|

Laissez un commentaire