Baobabophilie

Quand on vit en Afrique, il est impossible de ne pas s’intéresser aux baobabs, ces colosses monumentaux, statues naturelles de la savane, témoins historiques dont certains auraient plusieurs milliers d’années. Le nom « baobab » est lui-même synonyme d’évasion et nombre d’entre eux se sont invités dans les récits des explorateurs du 19e siècle.

Arbre à l’envers ou carotte géante comme le surnommait Livingstone, le baobab se compose d’un tronc épais pouvant grandir jusqu’à 20 mètres et surmontés d’infinies branches entremêlées. Selon les saisons, l’arbre peut-être totalement nu, en feuille, en fleur ou laissant tomber de larges cosses consommées comme des fruits.

Les baobabs fleurissent d’octobre à décembre. Leurs larges fleurs blanches s’accrochent aux branches pour une durée de 24h, tête vers le bas, le temps d’attirer les différents acteurs de la pollinisation que sont les chauves-souris, les galagos ou les insectes. A l’intérieur de leurs pétales se dévoile un pistil étonnant, prenant la forme d’un baobab miniature. Puis naissent les fruits, des baobabs femelles seulement dit-on, d’avril à mai. Recouverts de poils jaunes et contenant de nombreuses graines noires entourées d’une pulpe blanche, ils se dégustent en jus par gourmandise ou pour ses vertus médicinales.

Le baobab peut être trouvé n’importe où du Botswana au nord du tropique du Capricorne. En dehors des arbres rendus célèbres par les explorateurs ayant traversé les pans de Makgadikgadi, Baine, Chapman, Green, il existe des spécimens exceptionnels à Dombo Hippo Pools à Moremi, au Chobe River Front ou encore à Savuti. Saurez-vous les retrouver le long de votre parcours en selfdrive ? A vous de jouer !

Post Scriptum à l’attention des baobabophiles les plus enthousiastes :

Dans la région de Chobe, les baobabs sont surtout présents du côté de Ngoma. Mais ne manquez pas notre piste secrète entre Kachikau et le bush camp de Thobolos qui en plus de vous épargner quelques passages de sable profond, est bien plus scénique que l’itinéraire classique pour Savuti. En bonus, une belle concentration de baobabs, de toute taille et de toute forme. Un véritable enchantement !