Entre chien et loup

Chaque matin, nous avons l’habitude de jeter un coup d’œil par la fenêtre pour nous imprégner de la quiétude du bush qui nous entoure alors que les bruits de la nuit se dissipent et que les rayons du soleil apparaissent. Il y a parfois des impalas, des waterbucks ou un timide bushbuck mais ce dimanche là les antilopes avaient laissé leur place à 2 vautours. Même si leur présence signifie forcément quelque chose, ils ne sont pas toujours annonciateurs d’une mauvaise nouvelle. On les laisse à leurs occupations pour prendre notre petit-déjeuner.

Un café plus tard, on repenche machinalement la tête par la fenêtre en direction du bush et découvrons avec stupéfaction 6 lycaons se tenant juste derrière la clôture ! Leurs ventres bien gonflés associés à la ronde des vautours indiquent qu’ils viennent de chasser quelque chose, sous notre nez et en toute discrétion. Nos chiens domestiques, témoins de l’incroyable événement, n’ont pas donné l’alerte, sans doute impressionnés par les capacités hors pairs de leur miroir sauvage…

On reste à observer leur va et vient depuis la véranda, avant de prendre la voiture pour un safari d’exception à 2 mn de notre lit :-) On retrouve les lycaons sur le chemin qui mène à la route principale. Ils passent à quelques mètres de nous en direction du Big Five Lodge. Ils hésitent encore, restent un peu autour du véhicule puis disparaissent définitivement dans les broussailles.

Devant la maison, nous enquêtons sur le lieu de ce crime qui aurait pu être parfait si on n’avait pas découvert la patte d’un impala et de maigres morceaux de viande abandonnés intéressant toujours quelques rapaces.

Puis on reprend notre petit-déjeuner où on l’avait laissé, avec le sentiment d’avoir rêvé ce que nous avons vu. Pourtant, la maison bleue a bien été le théatre d’une scène rare que nous n’avions encore jamais observée dans le bush !

2018-10-14T11:44:36+00:0014 octobre 2018|Le blog, Observations|

Laissez un commentaire