Interdiction des transactions commerciales en USD au Zimbabwe

Depuis le 24 juin 2019, les transactions commerciales en devises étrangères sont interdites au Zimbabwe. Le dollar US n’est donc plus la monnaie d’échange officielle du pays, remplacée par la monnaie nationale : le dollar Zimbabwéen (encore appelé BOND ou RTGS Dollar).

Par conséquent, les prix sont désormais affichés en dollar zimbabwéen, monnaie qui devra servir à tous vos paiements quotidiens lors de votre séjour (supermarchés, stations-essence, restaurants, activités, taxis ou transferts, hébergements…). Seul le paiement des visas, taxes de passage en douane des véhicules et droits d’entrée dans les parcs pourra encore se faire en devise étrangère (dollar US).

Pour votre voyage au Zimbabwe ou votre visite de Victoria Falls, nous vous conseillons :

1- De payer par carte bancaire (VISA ou MASTERCARD uniquement) dès que cela est possible : ce moyen de paiement est largement répandu au Zimbabwe, même aux frontières.

Pour éviter tout problème sur place, vérifier vos plafonds de paiement à l’étranger et avertissez votre banque que vous ferez des transactions au Zimbabwe. Lorsque vous paierez en carte, vérifiez la devise utilisée et éventuellement le taux de change qui vous sera appliqué. Attendez-vous à l’application de 2,5% de frais sur chaque transaction.

2- D’apporter des dollars US pour payer vos visas, taxes et droits d’entrée dans les parcs, et pouvoir changer avec des dollars zimbabwéens dans les banques et bureaux de change du pays.

Pour les dollars US, veillez à avoir des billets récents, au minimum datés après 2009, et prévoyez des petites coupures (1 – 5 – 10 – 20 USD) pour pouvoir faire le compte. Attention, il ne sera probablement pas possible d’échanger les dollars zimbabwéens à la fin de votre séjour, il faudra calculer ce dont vous aurez besoin au plus juste.

La situation économique du Zimbabwe étant assez volatile, consultez-nous pour avoir les dernières informations utiles concernant les moyens de paiement dans le pays. N’hésitez pas à solliciter les zimbabwéens sur place, à votre hébergement, pour obtenir de l’aide et des conseils !