La route des éléphants

Vivre au rythme des éléphants, au milieu des éléphants, voilà la promesse de ce parcours à cheval sur 3 régions emblématiques d’Afrique australe : le Chobe botswanais, le Caprivi namibien et le Hwange zimbabwéen. Ce territoire partagé entre 3 pays est le terrain de jeu sans frontière des plus grands troupeaux d’éléphants d’Afrique.

Suivez leurs routes en empruntant un itinéraire pensé pour ralentir, se recentrer, vivre chaque étape intensément et favoriser de nombreux moments d’observations et d’émerveillements qui font du bien à l’âme !

En résumé

Durée : entre 10 et 15 jours

Départ : Kasane

Hébergement : Camping et/ou lodge

Difficulté :

Etape par étape

La bande du Caprivi est un étroit morceau de terre appartenant à la Namibie et formant un corridor naturel pour les éléphants migrant du Botswana vers l’Angola, la Zambie et le Zimbabwe.

3 parcs nationaux y ont été créés et offrent tous des opportunités d’observation des éléphants remarquables grâce à la rivière Kwando et aux plaines inondables qui la bordent.

Aussi connue sous le nom de Mashi River, la rivière Kwando prend sa source en Angola où elle est alors appelée Cuando. Sa longue course de 800 km se termine à l’est du Caprivi par la formation du marais de Linyanti, autre delta intérieur qui n’est pas sans rappeler son grand frère de l’Okavango.

Le marais vit une transformation saisonnière spectaculaire, passant d’un environnement sec et poussiéreux en hiver à un marécage parfois impraticable en été. Les eaux permanentes qui le traversent sont particulièrement attractives pour de grands troupeaux d’éléphants se déplaçant à la saison sèche depuis la région de Linyanti au Botswana. La densité des pachydermes atteint son paroxysme pendant les mois de Juillet, Août et Septembre.

Bwabwata Kwando Core

A l’ouest de la rivière Kwando, le triangle de Susuwe impressionne par la diversité des animaux sauvages et par les points de vue magnifiques donnant sur un environnement typique des régions humides. A ce titre, Horseshoes est un incontournable. Cette lagune en forme de fer à cheval attire d’innombrables éléphants qui viennent s’abreuver et se baigner l’après-midi, offrant un spectacle magnifique dans un cadre idyllique.

Kwando Core abrite également de nombreux herbivores, une myriade d’oiseaux mais aussi des lions, des léopards, des guépards, des chiens sauvages et des hyènes, rendant cet écosystème particulièrement intéressant à explorer.

Le parc national de Mudumu

A Mudumu, les éléphants dominent la vie sauvage, pourtant composée d’une belle diversité d’animaux. Ses paysages de plaines et de forêts attirent les buffles, les lions, les léopards, les girafes, toutes sortes d’antilopes dont les rares sitatungas. Les canaux abritent hippopotames, crocodiles et loutres. Mudumu est aussi un paradis pour les oiseaux avec 430 espèces répertoriées.

L’observation des éléphants venant s’abreuver est facilitée par la plateforme dominant la rivière. En hiver, les troupeaux vont et viennent toute la journée à cet endroit particulier que les hippopotames aiment aussi fréquenter, tout comme les cobes de Lechwee et les magnifiques antilopes rouannes.

Le parc national de Nkasa Rupara

Le parc de Nkasa Rupara (anciennement Mamili) longe à l’est la rivière Linyanti et à l’ouest la rivière Kwando et joue un rôle très important dans l’écosysteme fluvial de l’est caprivien. La rivière Kwando est en effet connecté au Delta de l’Okavango par le canal de Selinda et au fleuve Zambèze par la rivière Linyanti-Chobe. A la saison des pluies, Nkasa Rupara est si plat que 80% du parc est inondé par la rivière en crue, laissant apparaitre uniquement 2 grandes îles boisées (Nkasa et Lupala) qui accueille alors une importante vie sauvage sous ses magnifiques Jackalberry et arbres à saucisse.

Ce somptueux marécage est peu fréquenté des touristes et fait probablement parti d’un des secret les mieux gardés d’Afrique australe. Ici, les oiseaux prolifèrent et on retrouve un grand nombre d’espèces dépendants de l’eau comme l’éléphant, le crocodile et l’hippopotame. Plus inattendu, Nkasa Rupara abrite une population stable de lions, très intéressés par les troupeaux de buffles installés de façon saisonnière sur les îles.

Faisant face à la région de Linyanti du Botswana, les éléphants sont naturellement très présents dans ce parc qui est idéalement situé sur leur route migratoire vers le nord. Il est possible d’y observer des troupeaux de plusieurs centaines d’individus.

Nos suggestions d’hébergement

CHOBE

Le parc national de Chobe est situé dans la partie nord du Botswana, au bord de la rivière du même nom, servant de frontière naturelle entre le Botswana et la Namibie. Le parc, deuxième plus grand espace protégé du pays, est connu pour les superbes observations d’animaux sauvages qu’il offre toute l’année. Mais la région doit surtout sa réputation à ses impressionnants troupeaux d’éléphants se rassemblant par centaines le long des rivières Chobe et Linyanti. Le parc abrite en effet les plus grandes populations d’éléphants encore en vie au monde, estimées actuellement à plus de 130 000 individus.

Les éléphants de la région effectuent des mouvements saisonniers allant jusqu’à 200 kilomètres entre les rivières Chobe et Linyanti, où ils se concentrent pendant la saison sèche, jusqu’aux bassins situés dans la région sud-est du parc, où on les retrouvent au cours de la saison des pluies.

Pour appréhender le parc de Chobe en toute intimité, loin des nombreuses voitures de safaris qui abondent dans la section est, nous vous invitons à séjourner du côté ouest du River Front afin d’explorer les pistes entre Ngoma Gate et Serondela que les éléphants affectionnent particulièrement, en plus des très jolis pans situés à l’intérieur des terres.

Au delà du parc national, Chobe Forest Camp, Thobolo’s et Senyati offrent des expériences privilégiées avec les éléphants par la présence de plateformes d’observation positionnée au-dessus de leurs points d’eau ou de bunker.

Nos suggestions d’hébergement

HWANGE

Le parc national de Hwange au Zimbabwe abrite également l’une des plus grandes populations d’éléphants d’Afrique. On estime à 44 000 le nombre de pachydermes vivant dans ce parc de 14 651 km², soit pratiquement la moitié de la population d’éléphants du Zimbabwe et une densité estimée à trois éléphants par kilomètre carré !

Ils sont même les animaux les plus importants du parc, représentant 90% de la biomasse. Hwange possédant peu d’eau naturellement présente en surface, les animaux convergent pendant la saison sèche vers les points d’eau artificiels alimentés par forage dans le sol. Ils peuvent alors former des groupes de plus de 350 individus. Ces troupeaux massifs, anormalement importants, sont appelés « super troupeaux » et sont uniques à la région.

Observer l’un de ces immenses troupeaux sur un point d’eau est une expérience fascinante. Comme dans la rivière Chobe, il n’est pas rare de voir les animaux se baigner et s’éclabousser gaiement. Les plus jeunes peuvent jouer pendant des heures et se faire rappeler à l’ordre par les femelles matures dont le rôle est de contrôler toute la famille !

Dans tous les troupeaux, quelle que soit leur taille, les éléphants se connaissent intimement et ont des liens extrêmement forts, ce qui est essentiel pour leur sécurité. Le troupeau constitue alors un véritable refuge. Il est donc d’autant plus impressionnant que ces super-troupeaux de Hwange, qui comptent entre 150 et 350 personnes, soient capables de maintenir avec succès ces relations étroites.

Au début de la saison des pluies, les éléphants du Hwange s’éparpillent et migrent au Botswana, avant de reformer des super-troupeaux à la saison sèche. Ils peuvent alors s’observer depuis les nombreuses plateformes surplombant les principaux points d’eau du parc, notamment à Nyamandhlovu, Guvalala et Masuma Dam.

Nos suggestions d’hébergement

VICTORIA FALLS

La route des éléphants peut s’achever sur les bords du mythique fleuve Zambèze et par la visite des spectaculaires Chutes Victoria !

Formant le plus grand rideau d’eau du monde, les chutes se situent sur une partie du fleuve atteignant 1,7 km de large où l’eau plonge à près de 100m de hauteur. Leur débit est particulièrement important après la saison des pluies. Le nuage de brume qui s’en échappe est alors visible à plus de 30 km. Frontière naturelle entre la Zambie et le Zimbabwe, elles sont plus impressionnantes côté zimbabwéen mais peuvent se visiter depuis les 2 pays.

Pourquoi choisir cet itinéraire ?

Les éléphants se déplacent lentement et leur migration saisonnière ne dépasse généralement pas les 250 km ! Emboitez le pas des géants de la savane en suivant cet itinéraire basée sur des étapes courtes et limitée afin de vivre un voyage tout en sagesse et en intensité, à l’image du plus gros mammifère d’Afrique !

Vous choisissez exactement le niveau de difficulté de votre itinéraire grâce à des hébergements, camping, bush camp ou lodge, sélectionnés pour leur accessibilité, leurs activités guidées optionnelles et leurs installations facilitant l’observation des animaux sur place (point d’eau, plateforme ou bunker).

La route des éléphants est spécialement adaptée au 4×4 Prado, pouvant accueillir jusqu’à 2 personnes en version équipée camping ou 4 personnes en version non équipé pour un séjour en bush camp ou en lodge.

N’oubliez pas !

  • Si vous campez, étudiez bien les possibilités de ravitaillement en fonction des barrières vétérinaires et des frontières où les produits frais comme la viande crue, les oeufs, les fruits et légumes sont interdits de passage. Pour en savoir plus, consultez l’article dédié au ravitaillement dans notre guide du selfdriver !

  • Lorsque vous partez en safari self drive, adoptez la bonne conduite face aux éléphants et laissez toujours assez d’espace entre eux et vous pour leur permettre de circuler librement. Éteignez votre moteur et patientez. Une fois les animaux à bonne distance, rallumez le moteur, attendez encore quelques minutes avant de repartir doucement. N’oubliez pas qu’ils ont la priorité sur vous !

  • Visitez 3 pays en self drive nécessitent de connaitre les règles de passage aux frontières. Il n’y a pas de visa au Botswana et en Namibie pour les ressortissants européens mais il faudra s’acquitter d’un visa de 30 USD / Personne pour entrer au Zimbabwe. Concernant le véhicule, nous vous expliquons tout dans l’article consacré aux formalités de notre guide du selfdriver !

Autres suggestions d’itinéraire

La route des Sans

La route des Big Five

La route de l’eau

La route des oiseaux

Découvrez les parcs du Botswana au volant d’un

Land Cruiser équipé Camping

A partir de 215€ par jour

Voyagez de lodge en lodge avec nos

Toyota Prado version Self Catering

A partir de 95€ par jour