Itinéraire self drive
La route de l’eau
Une aventure au fil des rivières et des marais emblématiques du Botswana
Partez !

La route de l’eau

Couvert à 80% par le désert, le Botswana bénéficie d’un système hydrologique presque miraculeux. Prenant sa source en Angola, la rivière Kwando irrigue le Nord-Est du pays et gonfle le Linyanti et le Chobe avant de se mêler aux eaux du Zambèze, l’ensemble attirant une faune incroyablement diversifiée.

A l’Ouest, la rivière Kavango vient se perdre dans les terres arides du Kalahari et forme le 2e delta intérieur le plus grand au monde drainant vers le sud tout un réseau de rivières et de canaux autour duquel abonde la vie sauvage.

La route de l’eau est un circuit conduisant au cœur de la beauté sauvage et authentique du nord du Botswana, de la rivière Chobe aux lagunes de l’Okavango en passant par le canal de Savuti et la rivière Boteti.

En résumé

Durée : entre 14 et 21 jours

Départ : Kasane ou Maun

Hébergement : Camping et/ou lodge

Difficulté :

Etape par étape

KASANE

La petite ville de Kasane jouit d’un positionnement exceptionnel à la croisée du Botswana, de la Namibie, de la Zambie et du Zimbabwe, et à la porte du parc national du Chobe, l’un des plus attrayants d’Afrique australe.

Point de départ idéal pour la route de l’eau, la ville est dotée d’un aéroport international avec des vols réguliers en provenance de Johannesburg en Afrique du Sud, et dispose de plusieurs supermarchés, distributeurs de billets, stations essence et garagistes permettant de faire tout le ravitaillement nécessaire avant de prendre la route.

Kasane est aussi une ville calme et charmante où il fait bon se reposer quelques jours et profiter de ses nombreuses activités, comme l’incontournable croisière sur la rivière Chobe qui sera un premier contact fantastique avec la vie sauvage du Botswana.

Hébergements

Toutes les catégories de logement sont disponibles à Kasane et aux alentours : lodge, chalet self-catering, bushcamp ou camping.

Situé au Nord-Est du Botswana, l’histoire du parc national de Chobe débute dans les années 30 avec l’idée de créer une réserve protégeant les animaux et pouvant attirer des visiteurs. 24 000 km2 sont alors interdits à la chasse avant que l’invasion des mouches tsé-tsé ne conduisent à l’échec de ce projet. Après la seconde guerre mondiale, le district de Chobe et ses forêts se développent autour de l’exploitation du bois et une scierie est même installée à Serondela. La volonté de faire de Chobe une zone protégée refait surface en 1957 et aboutit à la création d’un parc national 10 ans plus tard après le démantèlement des activités humaines qui y perduraient. Dans les années 80, le parc s’agrandit avec l’ajout du triangle de Mababe et de Nogatsaa pour atteindre sa superficie actuelle.

Aujourd’hui, le parc de Chobe est l’un des plus populaires d’Afrique tant la densité et la variété des animaux y sont exceptionnelles à travers 4 écosystèmes qui font toute la richesse du lieu :

Le River Front, situé sur les bords de la rivière de Chobe, se caractérise par une végétation abondante attirant de grands rassemblements d’animaux pendant la saison sèche. Les troupeaux d’éléphants et de buffles y sont spectaculaires et la région abrite une très belle population de lions et de léopards, permettant d’observer 4 des Big Five, les animaux les plus recherchés d’Afrique.

Savuti, au Sud-Ouest du parc, se compose de collines, de pans et d’un large marais où les zèbres migrent chaque année. L’ensemble de la région est particulièrement propice à l’observation des félins : lions, léopards, guépards.

La région de Linyanti, au Nord-Ouest, longe la rivière du même nom et forme un habitat boisé apprécié de nombreux mammifères dont les rares cobes de lechwe et les sitatungas. Plus confidentiel, Linyanti possède un charme unique malgré la présence d’une vie sauvage en pointillé, un réseau de pistes limité et un accès assez technique sur du sable profond.

La dernière section, moins visitée en raison de l’absence de campings, est celle de Nogatsaa située au Sud-Est, en bordure de Kakulwane Plains. Formée principalement de forêts, la vie sauvage est y plus difficile à observer et les pistes peuvent être très exigeantes à la saison des pluies comme à la saison sèche.

Ces 4 régions sont autant d’expériences à vivre même si le River Front et Savuti restent les plus intéressantes. Proche de Kasane, le River Front est un endroit excellent pour tester la conduite en 4×4 sur des pistes de sable assez profond à la saison sèche mais encore praticables.

LE CHOBE RIVER FRONT

Que ce soit en bateau ou en 4×4, la découverte des berges du Chobe est toujours passionnante. Depuis la rivière, la proximité avec les hippopotames, les crocodiles, les éléphants et toutes sortes d’antilopes peuplant les iles est un moment magique. Depuis la terre, l’immersion est tout aussi remarquable et il n’est pas rare de se retrouver entouré par les éléphants, d’observer une scène de chasse ou d’apercevoir un léopard sur la branche d’un acacia. Au River Front, les rencontres et les couchers du soleil sont toujours inoubliables et les bords de la rivière sont également un enchantement pour les amoureux des oiseaux.

Pistes

Jusque Serondela, les pistes sont essentiellement constituées de sable pouvant être assez profond à certains endroits. Après Serondela, le sol est plus dur mais aussi plus accidenté.

Hébergements

La région du River Front est accessible depuis Kasane mais pour une expérience plus nature, nous vous recommandons de passer la nuit au campsite de Ihaha, sur les bords de la rivière Chobe (à réserver très en avance en haute saison) ou du côté de Ngoma où camping, lodges et logements en self-catering sont aussi disponibles.

Ravitaillement

Kasane est le point de ravitaillement le plus complet. Une station-essence a ouvert à Muchenje en 2019 et il existe quelques épiceries de dépannage dans les village de Kavimba et Kachikau.

LE SAVUTI CHANEL

La région de Savuti est particulièrement connue pour ses populations de lions et de hyènes mais aussi pour l’histoire étonnante de son canal qui s’est asséché pendant près de 30 ans avant que l’eau n’y coule de nouveau abondement. Ce qui apparaissait comme un véritable mystère a été expliqué récemment par des mouvements géologiques qui auraient bloqué le canal dans les années 80 avant de le libérer en 2010.

Aujourd’hui, le canal de Savuti est de nouveau à sec mais une faune étonnamment abondante occupe toujours les célèbres collines et les jolis pans de la région. Les troupes de lions restent impressionnantes et les guépards, absents du River Front, sont régulièrement observés dans les larges plaines ayant remplacé le marais.

Pistes

Alternance de pistes de sable et de pistes de terre. A la saison sèche, le sable peut devenir très profond et difficile à pratiquer. A la saison des pluies, le sable n’est plus un problème mais la boue s’invite dès les premières averses sur les pistes de terre du Savuti Marsh qui devient rapidement impraticable.

Hébergements

Le campsite de Savuti est le seul camping de la région (à réserver très en avance en haute saison). D’autres campsites, comme Thobolos, se sont développés autour du parc et il reste possible de rejoindre un des lodges haut de gamme opérant dans cette région (Ghoha Hills, Savuti Safari Lodge, Savuti Elephant Camp, Savuti Tented Camp).

Ravitaillement

Indisponible à l’exception d’une toute petite épicerie de dépannage au camping de Savuti.

La réserve de Moremi fait partie intégrante du Delta de l’Okavango et représente un des plus beaux sanctuaires de la vie sauvage en Afrique. Elle se compose principalement de plaines inondables et d’un réseau de canaux entourant deux bandes de terre que sont Chief’s Island et Mopane Tongue.

L’écosystème resté très authentique de Moremi est l’un des plus riches et des plus variés du continent africain. Les oiseaux y abondent et la majorité des mammifères d’Afrique peut y être observée. La réserve est un paradis pour les selfdrivers, tant pour son caractère sauvage que pour la conduite exigeante qu’elle demande.

LA REGION DE KHWAI

Les plaines inondables de Khwai offrent un magnifique panorama et d’excellentes opportunités d’observations animalières que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur des limites de la réserve. Les rapaces sont très présents le long de la rivière ainsi que de nombreux oiseaux. Les lions chassent régulièrement les buffles se rassemblant autour de la rivière et l’observation des autres prédateurs, lions, léopards, hyènes, y est excellente.  Les éléphants sont aussi très présents autour des cours d’eau, tout comme les hippopotames dont les rires ponctueront probablement vos nuits !

Pistes

Pistes de sable parfois profond. Les passages de gué peuvent être particulièrement difficiles quelques soit la saison et particulièrement les années de crue exceptionnelle.

Hébergements

Le campsite de Khwai (North Gate) est une bonne option pour visiter cette partie de Moremi, tout comme le wild camp de Magotho, situé en périphérie et géré par le Khwai Development Trust ou le tout nouveau Mbudi. Différents lodges sont aussi établis dans le long de la rivière.

Ravitaillement

On pourra trouver le strict nécessaire en nourriture et boisson dans le petit village de Khwai.

XAKANAXA LAGOON

Située dans une des plus belles régions du Delta, la lagune de Xakanaxa forme un patchwork de forêts de mopane et de plaines inondables, entouré par des cours d’eau profonds. Ses nombreuses boucles et pistes forment un véritable labyrinthe où les animaux et les oiseaux sont omniprésents. Les antilopes sont particulièrement abondantes et les chiens sauvages peuvent être aperçus dans les vastes plaines non loin du campsite.

Pistes

Alternance de pistes de sable parfois profond et de pistes de terre parfois humide. Les routes peuvent être inondées et infranchissables à la saison sèche selon le niveau de l’eau dans le Delta, demandez conseil aux rangers sur place. Les ponts sont plus ou moins en bon état et devront faire l’objet d’une grande vigilance.

Hébergements

Les campsites de Xakanaxa et Third Bridge sont les seules possibilités de camping offertes aux selfdrivers (à réserver très en avance en haute saison).

Ravitaillement

Indisponible à l’exception d’une petite épicerie de dépannage à Third Bridge

THIRD BRIDGE

Non loin de Xakanaxa, la région de Third Bridge longeant Mboma Island est sans doute la plus emblématique de Moremi et le lieu favori de nombreux selfdrivers. Réputée pour sa faune extraordinaire à la saison sèche, la proximité avec les animaux est remarquable de jour, dans les vastes plaines aux alentours, comme de nuit dans le campsite.

Pistes

Alternance de pistes de sable parfois profond et de pistes de terre parfois humide. Les routes peuvent être inondées et infranchissables à la saison sèche selon le niveau de l’eau dans le Delta, demandez conseil aux rangers sur place. Les ponts sont plus ou moins en bon état et devront faire l’objet d’une grande vigilance.

Hébergements

Les campsites de Xakanaxa et Third Bridge sont les seules possibilité de camping offertes aux selfdrivers (à réserver très en avance en haute saison).

Ravitaillement

Indisponible à l’exception d’une petite épicerie de dépannage à Third Bridge

SOUTH GATE

Un nouveau réseau de pistes a été créé dans la zone de South Gate afin de valoriser cette partie du parc retenant peu souvent l’attention des visiteurs. De nombreux animaux sont maintenant visibles, en particulier les girafes et les léopards vivant dans les forêts de mopane et bénéficiant de l’eau présente à Xini Lagoon et Black Pools.

Pistes

Pistes de sable profond (particulièrement après 2nd Bridge) et passages de gué à prévoir selon le niveau de l’eau dans le Delta.

Hébergements

Pour rester à l’intérieur de Moremi, un seul campsite existe à South Gate (Maqwe). A l’extérieur du parc, les selfdrivers pourront trouver des campings à Mankwe Mopani Campsites ou Kaziikini (Sankuyo Community Trust).

Ravitaillement

Indisponible en dehors de Maun

MAUN

Installée entre le désert et le delta, Maun est la capitale touristique du Botswana. Si la ville ne présente pas d’intérêt majeur en dehors de ses nombreux commerces et commodités, elle reste une étape importante pour les selfdrivers en transit qui pourront éventuellement compléter leur découverte de l’Okavango par un vol panoramique au-dessus du delta ou un tour en mokoro !

Pistes

Piste de terre accidentée de South Gate à Buffalo Fence (32km), piste de gravier de Buffalo Fence à Shorobe (22km), route goudronnée de Shorobe à Maun (40km)

Hébergements

Comme à Kasane, de nombreux hébergements sont disponibles à Maun et aux alentours que ce soit en lodge, en chalet self-catering, en bushcamp ou en camping.

Ravitaillement

Maun dispose de distributeurs de billets, supermarchés, stations essence et garagistes. C’est une étape indispensable avant de poursuivre le voyage.

La rivière Boteti longeant le parc national du Makgadikgadi par l’ouest est drainée par les crues de l’Okavango et constitue une source d’eau cruciale pour les animaux vivant ou migrant dans cette zone désertique ayant remplacé un immense lac préhistorique.

Comme à Savuti, la rivière Boteti est restée asséchée durant de nombreuses années, ne laissant plus que quelques mares permanentes ici et là. L’eau étant revenue depuis 2009, la vie sauvage bat de nouveau son plein dans ce cadre magnifique permettant d’observer aussi des espèces plus désertiques comme les oryx ou les springboks.

MAKGADIKGADI NP : BOTETI RIVER

Situé le long de la rivière, Khumaga est le point de départ idéal pour explorer les bords de la Boteti au Nord et accéder aux premiers pans caractéristiques de cette région du Botswana. A la saison sèche, la migration des zèbres est exceptionnelle, et la rivière devient le théâtre d’une vie sauvage intense avec la présence des gnous et des éléphants, restant sous la haute surveillance des prédateurs.

Pistes

Route goudronnée jusqu’à l’entrée du parc (Phuduhudu Gate ou Khumaga Gate) puis pistes de sable assez profond.

Hébergements

Il existe 2 campsites à l’intérieur du parc : Tree Island est le plus sauvage, Khumaga le plus confortable et le mieux placé pour explorer les bords de la rivière Boteti. Il existe également différentes possibilité en camping, chalet ou lodge haut de gamme en périphérie du parc.

Ravitaillement

Indisponible en dehors de Maun et Gweta qui possède une petite épicerie. Attention, la station essence de Gweta n’a pas un approvisionnement fiable.

NATA

La route de l’eau se poursuit le long des pans de Makgadikgadi. En fonction de la période et de l’année, Sowa Pan forme un grand lac abritant une gigantesque colonie de flamants roses et de pélicans. Le Nata Bird Sanctuary est un endroit privilégié pour les amateurs d’oiseaux mais aussi pour découvrir l’écosystème lunaire des grands pans. Au delà de Nata, Elephant Sands est une bonne destination pour vivre quelques heures au plus près des éléphants mais aussi des chiens sauvages régulièrement observés dans les alentours du camp.

Pistes

Pistes de sable profond le long de la rivière Boteti et entre Khumaga et Phuduhudu Gate. La route est goudronnée du village de Khumaga à Motopi et jusque Nata.

Hébergements

Différentes solutions d’hébergement sont disponibles à Nata et aux alentours que ce soit en lodge, en bushcamp ou en camping.

Ravitaillement

Nata dispose de distributeurs de billets, d’un supermarché et de stations essence.

KASANE

Le circuit prend fin à Kasane.

Pistes

Route goudronnée depuis Nata.

Hébergements

Toutes les catégories de logement sont disponibles à Kasane et aux alentours : lodge, guesthouse, chalet self-catering, bushcamp ou camping.

Ravitaillement

Sur la route pour Kasane, la ville frontière de Pandamatenga permet un dernier ravitaillement basique en eau et en nourriture. Un distributeur de billet, une station essence et un garagiste sont également installés ici.

VICTORIA FALLS

Comment ne pas achever cette route de l’eau sur les bords du mythique fleuve Zambèze et par la visite des spectaculaires Chutes Victoria !

Formant le plus grand rideau d’eau du monde, les chutes se situent sur une partie du fleuve atteignant 1,7 km de large où l’eau plonge à près de 100m de hauteur. Leur débit est particulièrement important après la saison des pluies. Le nuage de brume qui s’en échappe est alors visible à plus de 30 km. Frontière naturelle entre la Zambie et le Zimbabwe, elles sont plus impressionnantes côté zimbabwéen mais peuvent se visiter depuis les 2 pays.

LE PANHANDLE

Pour les passionnés d’avifaune, les amateurs de pêche ou tout simplement pour contempler la beauté du paysage, la découverte du Nord-Ouest du Delta est une extension éloignée des circuits traditionnels, possible au départ de Maun.

Le Panhandle est un tronçon du fleuve Kavango s’étendant sur 70 km avant la formation du Delta. Ses eaux profondes permettent une pêche miraculeuse de brochets et de brèmes. Sa végétation abondante de roseaux, de papyrus et de nénuphars constitue un paradis pour de nombreuses espèces d’oiseaux endémiques et pour les oiseaux migrateurs.

Pistes

Le Panhandle est plutôt facile d’accès depuis Maun. La route principale est goudronnée jusque Shakawe puis des pistes de sable permettent de rejoindre les bords de la rivière.

Hébergements

Campings, houseboats et lodges sont disponibles à Sepopa, Seronga et Shawake, ou immédiatement après la frontière de Mohembo côté Namibie.

Ravitaillement

Sepopa et Seronga permettront un ravitaillement basique. Shakawe dispose de distributeurs de billets, de supermarchés et de stations essence.

Pourquoi choisir cet itinéraire ?

Un départ de Kasane permettant de se familiariser avec la conduite en 4×4 sur le sable de Chobe avant de parcourir des pistes plus exigeantes.

Un circuit en 4×4 au Nord Botswana regroupant les plus belles réserves du pays pour l’observation animalière.

2 extensions à Victoria Falls ou dans le Panhandle peuvent compléter ce parcours pour une découverte de l’Afrique australe encore plus inoubliable !

N’oubliez pas !

  • Aucun ravitaillement n’est possible entre Maun et Kasane : prévoyez d’être complètement autonome en eau potable, nourriture et essence.
  • Les éléphants peuvent se montrer nerveux en fonction des situations (présence de petits, présence de prédateurs, proximité de véhicules). Laissez toujours assez d’espace entre eux et vous pour permettre aux animaux de circuler librement. Eteignez votre moteur et patientez. Une fois les animaux à bonne distance, rallumez le moteur, attendez encore quelques minutes avant de repartir doucement. N’oubliez pas que tous les animaux ont la priorité sur vous !
  • La réserve de Moremi présente un niveau de difficulté important pour 2 raisons : les nombreuses pistes forment un véritable labyrinthe où il est facile de se perdre et le terrain peut être inondé ou boueux à certains endroits. Demandez toujours des conseils sur place aux rangers et préférez être à deux véhicules si vous n’êtes pas à l’aise devant une difficulté.
  • Au Makgadikgadi, il ne sera pas toujours possible de circuler sur les pans qui peuvent devenir très dangereux lorsqu’ils sont humides. Demandez toujours l’avis des rangers à l’entrée du parc avant de vous engager. Cette région est particulièrement isolée et il est possible qu’aucune voiture ne croise votre chemin avant plusieurs jours.

Autres suggestions d’itinéraire

La route des Big Five
CHOBE • REGION DES PANS • TULI • GOO-MOREMI • RHINO SANCTUARY
La route des oiseaux
CHOBE • CAPRIVI • PANHANDLE • REGION DES PANS
La route des éléphants
CAPRIVI • CHOBE • HWANGE