Le Chobe River Front au mois d’Octobre

Même si la location de 4×4 nous occupe une grande partie du temps, nous profitons régulièrement du Chobe River Front et prenons toujours autant de plaisir à explorer ses pistes sablonneuses, avides de nouvelles rencontres animalières. Quelque soit la saison ou la météo, il y a toujours quelque chose d’intéressant à voir et à photographier.

Durant le mois d’Octobre, les lions ont été particulièrement présents, jamais très loin des troupeaux de buffles qui convergent par centaine le long de la rivière. Avec cette nourriture en abondance, les grands félins du Chobe se portent très bien et il n’est pas rare d’apercevoir la famille complète, du vieux lion à la crinière noire aux petits lionceaux, les lionnes veillant toujours sur eux et les ados se prenant déjà pour des grands. La troupe régnant sur la région d’Ihaha fait souvent son apparition sur le bord de la rivière, entre la douceur du sable blanc et l’ombre des bosquets, l’horizon dégagé en direction des zèbres et des buffles.

Pendant cette période où la chaleur est écrasante et le bush s’est asséché, le Chobe River Front attire tous les herbivores de la région : impalas, girafes, kudus et éléphants sont les plus nombreux, suivis par les zèbres et quelques antilopes plus rares comme les damalisques, les majestueux hippotragues noirs et les antilopes rouannes de la même famille. Jamais le parc ne nous est apparu aussi diversifié qu’en cette période de sécheresse et de disette.

Les chasses des prédateurs nourrissent aussi toute une faune moins populaire mais tout aussi intéressante à observer. Les chacals restent à l’affûts des restes et différentes espèces de vautours viennent assurer le nettoyage, aidés des marabouts.

Le long de la rivière, les guépiers carmin ajoutent un touche de couleur aux arbres dénudées et à la savane jaunie. C’est la fin de la saison sèche et tous le monde attend avec impatience le retour de la pluie !

Après plusieurs mois de sécheresse, le Chobe River Front et la région de Savuti demandent une certaine pratique de la conduite dans le sable profond. Quelques zones sont particulièrement délicates mais la circulation sur les pistes reste relativement accessible. N’hésitez pas à nous demander conseils ou à suivre notre formation 4×4 !
2018-10-05T16:01:45+00:0013 novembre 2016|Le blog, Observations|

Laissez un commentaire