La route des Big Five2018-09-06T15:51:15+00:00

La route des Big Five

Le Botswana n’est pas qu’une destination pour les selfdrivers aguerris. Le pays bénéficie d’un réseau routier de bonne qualité permettant de relier facilement les principaux points d’intérêts et de conserver son indépendance jusqu’à l’entrée des réserves les plus périlleuses, tout en s’initiant de façon autonome à la conduite et à l’observation animalière dans des parcs restant accessibles.

La route des Big Five est particulièrement adaptée pour tous ceux souhaitant voyager en semi-indépendant au volant d’un 4×4 léger, à la découverte des Big Five, ces animaux emblématiques de la savane africaine, tout en s’imprégnant de la culture botswanaise et en pratiquant des activités de randonnée.

En résumé

Durée : entre 12 et 15 jours

Départ : Kasane

Hébergement : Camping et/ou lodge

Difficulté :

Louer un 4×4

Etape par étape

KASANE

La petite ville de Kasane bénéficie d’un positionnement exceptionnel à la croisée de 4 pays que sont le Botswana lui-même, la Namibie, la Zambie et le Zimbabwe, et à la porte du parc national du Chobe, l’un des plus attrayants d’Afrique australe.

Kasane est un excellent point de départ pour la route des Big Five. Dotée d’un aéroport international avec des vols réguliers en provenance de Johannesburg en l’Afrique du Sud, la ville dispose de plusieurs supermarchés, distributeurs de billets et stations essence permettant de faire tous le ravitaillement nécessaire avant de prendre la route.

Mais Kasane est aussi une ville calme et charmante où il fait bon se reposer quelques jours et profiter des nombreuses activités disponibles, comme l’incontournable croisière sur la rivière Chobe qui sera un premier contact fantastique avec la vie sauvage du Botswana.

LES ELEPHANTS D’ELEPHANT SANDS

Première étape de la route des Big Five, Elephant Sands est situé sur l’axe Kasane-Nata dans le Nord-Est du Botswana.

Il s’agit d’un camp de brousse confortable installé à proximité immédiate d’un point d’eau où les éléphants ont l’habitude de venir boire paisiblement.

Ici, le mot « géant » prend tout son sens mais pas seulement ! Une meute de chiens sauvages évolue également aux alentours ce qui donne l’opportunité d’une rencontre rare avec un des animaux les plus en danger d’extinction de l’Afrique australe.

LES LEOPARDS DE TULI BLOCK

Tuli Block est une bande de terre étroite s’étendant sur 350 km le long de la rivière Limpopo, caractérisée par des formations rocheuses spectaculaires, une faune riche et variée et un certain nombre de sites naturels créant un ensemble singulier par rapport aux autres régions du Botswana.

Son monument naturel le plus célèbre est le mur de Solomon, haut de 30m, présent de part et d’autre de la rivière asséchée de Motloutse.

On compte à Tuli 48 espèces de mammifères et plus de 350 espèces d’oiseaux. Avec l’éléphant présent en nombre exceptionnel, le léopard est l’animal le plus emblématique de la réserve. Bien qu’il soit l’un des félins les plus répandus du continent africain, le léopard est rarement vu en raison de sa nature furtive et solitaire. Les chances de l’observer dans la région de Tuli sont nettement plus importantes qu’ailleurs au Botswana.

La réserve de Northern Tuli est une succession de concessions privées pouvant être traversée par les selfdrivers via une piste de sable et de gravier. Le campsite le plus accueillant et le mieux positionné est celui de Molema, né d’un projet de tourisme communautaire, qui permet de découvrir librement un petit morceau de Tuli au delà de la route principale.

Pour profiter des activités dans les parties privées, il faudra résider dans l’un des lodges de la réserve. Tous proposent des safaris traditionnels en voiture, des randonnées à pied, à vélo ou à cheval et la visite des villages aux alentours.

RANDONNEES A TSWAPONG HILLS

Situées à l’Est de Palapye, les collines de Tswapong sont une chaine de montagne montant jusqu’à 400m d’altitude. Les falaises rocheuses sont poreuses et absorbent l’eau de pluie venant former des cascades et des lagons permanents, au milieu d’une végétation luxuriante.

La région de Palapye / Tswapong mérite de s’y arrêter quelques jours pour découvrir ses nombreux points d’intérêt et profiter de l’opportunité de s’adonner à la randonnée.

La colline de Lepokole

Non loin de Bobonong, au Nord de Tuli, s’élève la colline de Lepokole qui offre une vue panoramique remarquable. Formée par un ensemble de blocs de granit, de kopjes et d’hématite, dans le prolongement de Matobo au Zimbabwe, Lepokole a été le refuge des derniers Sans de la région. Ils y ont laissé un certain nombre de peintures rupestres dans les grottes et les rochers.

Le site regorge aussi de nombreux trésors archéologiques, comme des outils de l’âge de pierre et des poteries anciennes. Il est actuellement géré par le Mapanda Conservation Trust.

Old Palapye et la gorge de Phothophotho

Old Palapye (Phalatswe) était la capitale Bangwato pendant le règne de Khama III, à la fin du 19e siècle. Le site a conservé des vestiges de l’Eglise « London Missionary Society », construite entre 1891 et 1894, mais aussi d’une boutique, de la prison, d’un marché et de sépultures européennes et africaines de l’époque.

Non loin de Old Palapye et accessible à pied, la gorge de Phothophotho présente une belle chute d’eau qui vient remplir un grand lagon. Les babouins et les damans sont fréquemment observés ici

La gorge de Malaka

Accessible depuis le village du même nom, la gorge de Malaka permet d’atteindre une petite cascade émergeant des rochers. La vallée boisée aux alentours est un excellent emplacement pour l’observation des oiseaux.

La gorge de Moremi

La gorge de Moremi est la plus spectaculaire de Tswapong. Perchée dans les collines, elle est la source de 3 cascades permanentes, dont la plus haute tombe de 10m, formant en contrebas un lagon d’eau claire profond caché par une végétation luxuriante.

Moremi Gorge est un endroit magnifique pour pratiquer la randonnée mais aussi pour observer de très nombreux oiseaux.

Gootau

La zone de Gootau est constituée de falaises abritant une colonie de vautours du Cap, menacés d’extinction. Gootau étant un site de reproduction, une autorisation doit être obtenue auprès du chef du village et il faudra veiller à ne pas déranger les oiseaux en particulier pendant la saison de reproduction.

LES RHINOS DU KHAMA SANCTUARY

A proximité de la ville de Serowe, le Khama Rhino Sanctuary est un endroit unique au Botswana, permettant d’observer à la fois des rhinocéros blancs et des rhinocéros noirs, parmi d’autres animaux comme le léopard, la hyène, le gnou, le bubale, la girafe ou le kudu.

A l’origine, le sanctuaire est un projet communautaire initié par les villageois de la région alors que le braconnage avait anéanti la population de rhinocéros au Botswana. En 1993, le refuge a accueilli ses 4 premiers rhinos. Depuis, la population a bien grandi et les rhinocéros blancs sont plus d’une trentaine et les rhinocéros noirs sont au nombre de 4.

Les deux espèces se portent donc bien et sont sous bonne garde, grâce à la présence d’une base militaire toute proche.

Il est autorisé de circuler librement dans la réserve. Les pistes de sable peuvent être un peu profondes à certains endroits mais la visite est faisable avec un 4×4 léger. Il est possible de se faire accompagner d’un guide. Le sanctuaire organise aussi des « game drives » de jour comme de nuit, ainsi qu’un « rhino tracking ».

RETOUR A KASANE VIA FRANCISTOWN

Francistown est l’une des villes les plus anciennes du Botswana et l’une des plus charmantes et dynamiques.

Elle est née à la fin du 19e siècle quand des chercheurs d’or européens ont découvert des gisements aurifères à Tatitown, puis à la mine de Monarch récemment remise en activité. C’est ici que Francistown a commencé à se développer autour d’une seule rue bordée par des commerces qui suivait le tracé de la ligne de chemin de fer construite par l’entrepreneur britannique Cecil Rhodes.

Francistown n’a jamais cessé de s’étendre et de se moderniser, tout en restant conviviale et paisible. Aujourd’hui, c’est une ville confortable et historiquement intéressante. D’anciens bâtiments coloniaux restent visibles en centre-ville, le musée Supa Ngwao, jouant aussi le rôle de Centre d’Information, présente l’histoire et la culture des Kalangas et de nombreux objets artisanaux peuvent être achetés au Craft Museum Shop.

Non loin de la ville, la réserve naturelle de Tachila, nom Kalanga signifiant « sauveur de tous les êtres vivants », permet de promouvoir la faune auprès des visiteurs et surtout de sensibiliser les écoliers à la conservation des ressources naturelles.

LES BUFFLES ET LES LIONS DU CHOBE RIVER FRONT

De retour à Kasane, c’est le moment de découvrir le Chobe River Front qui offre l’opportunité de voir 4 des 5 grands mammifères, et notamment les buffles et lions qui permettront de boucler avec succès cette route des « Big Five ».

Que ce soit en bateau ou en 4×4, la découverte des berges du Chobe sera toujours un véritable enchantement. C’est ici que convergent les animaux à la saison sèche où l’observation des éléphants et des buffles, suivis de près par de nombreux prédateurs, devient tout à fait exceptionnelle. Les bords de la rivière sont également un lieu incontournable pour les amoureux des oiseaux et les couchers de soleil y sont toujours inoubliables.

Il n’est pas rare de voir des troupeaux immenses de buffles en bordure de la rivière et leurs mouvements provoquant de grands nuages de poussières sont parfois repérables de loin. Et où se trouvent les buffles, se trouvent bien souvent les lions ! Le Chobe compte près de 200 individus, particulièrement dans la zone de Serondola où ils sont fréquemment observés.

DELTA DE L’OKAVANGO

Le delta de l’Okavango représente l’un des plus beaux sanctuaires de la vie sauvage en Afrique. Il se compose de plaines inondables et d’un réseau de canaux. Son écosystème resté très authentique est l’un des plus riches et des plus variés du continent africain. Les oiseaux y abondent et la majorité des mammifères d’Afrique peut y être observée.

En dehors de la réserve de Moremi, le delta est divisé en concessions privées exclusives, inaccessibles en voiture et par conséquent interdites aux selfdrivers.

La ville de Maun est la porte d’entrée du delta et se trouve à seulement 1h de vol de Kasane. De là, les concessions peuvent être rejointes par un petit avion à moteur qui offre l’avantage d’apercevoir les méandres du delta ainsi que ses plus grands habitants ! La fin du voyage nécessitera sans doute de voguer sur un mokoro traditionnel, le long des canaux, avant d’atteindre le lodge que vous aurez choisi.

Passer quelques jours dans les lodges de l’Okavango reste un privilège qui coute cher. Sachez que les prix ne tiennent pas compte du transfert en avion mais qu’ils comprennent tous les repas, boissons et activités. N’oubliez pas non plus que le delta est un endroit magique, totalement préservé, d’une beauté naturelle époustouflante, loin du tourisme de masse et proche d’une faune incroyablement libre. Il sera probablement à vos yeux, le clou du voyage !

VICTORIA FALLS

Situées à 80 km de Kasane, comment ne pas se laisser tenter par la visite des spectaculaires Chutes Victoria ! Formant le plus grand rideau d’eau du monde, les chutes se situent sur une partie du fleuve atteignant 1,7 km de large où l’eau plonge à près de 100m de hauteur. Leur débit est particulièrement important après la saison des pluies. Le nuage de brume qui s’en échappe est alors visible à plus de 30 km.

Frontière naturelle entre la Zambie et le Zimbabwe, elles sont plus impressionnantes côté zimbabwéen mais peuvent se visiter depuis les 2 pays.

Pourquoi choisir cet itinéraire ?

Un circuit en semi-indépendant permettant de conserver son autonomie dans des conditions de circulation faciles, de découvrir la conduite en 4×4 sur quelques pistes plus ardues, et de profiter d’activités guidées pour une immersion plus profonde dans la nature.

La meilleure chance de réussir la découverte des Big Five !

Un départ de Kasane pour un parcours privilégiant la moitié Est du pays, avec deux extensions possibles, l’une en direction des Chutes Victoria au Zimbabwe, l’autre vers les concessions privées du mythique delta de l’Okavango.

N’oubliez pas…

  • Le Botswana est un grand pays, ne sous-estimez pas les distances à parcourir et préférez partir à la première heure du jour.
  • Les animaux peuvent être présents sur les grands axes et notamment sur le tronçon Nata – Kasane. Roulez avec prudence et n’oubliez pas que tous les animaux ont la priorité !
  • Ne pénétrez pas sur un lieu touristique sans vous présenter à l’entrée ou à la communauté locale qui le tient en gestion.

Qui sont les « Big Five » ?

Sur le continent africain, on désigne par l’expression « Big Five » les cinq grands mammifères qui étaient craints et respectés par les chasseurs de trophées au 19e et 20e siècle, à savoir l’éléphant, le buffle, le rhinocéros, le lion et le léopard. Au Botswana où la chasse est désormais bannie, les « 5 Grands » restent les animaux mythiques de la faune sauvage africaine mais recherchés uniquement pour l’émotion particulière qu’ils procurent à leur rencontre et leur intérêt photographique !

BIG5_ELEBIG5_RHIBIG5_LIOBIG5_LEOBIG5_BUF

Autres suggestions d’itinéraire

La route des oiseaux

La route de l’eau

La route du désert

La route des explorateurs

Voyagez de lodge en lodge avec nos

Toyota Prado version Self Catering

A partir de 95€ par jour

Pas envie d’affronter de pistes difficiles ?

Toyota RAV 4 version Self Catering

A partir de 55€ par jour