Pistes impraticables au Central Kalahari GR

En raison des très fortes pluies qui se sont abattues sur le pays en Décembre et surtout fin Janvier-début février, les routes du Central Kalahari sont devenus impraticables. La situation a fait l’objet d’une alerte de la part du gouvernement botswanais invitant les selfdrivers à annuler ou à reporter leur visite jusqu’à ce que les conditions climatiques s’améliorent.

Les pistes du nord du Central Kalahari sont en effet partiellement composées de terre, devenant une boue collante et infranchissable durant la saison des pluies. Les embourbements peuvent être particulièrement profonds et suffisamment compliqués pour nécessiter l’intervention d’un second véhicule. En ces circonstances particulières et parce que cette région reste peu fréquentée, il est conseillé de partir à 2 voitures si vous ne pouvez pas renoncer à l’appel du Kalahari.

Cependant, nous vous invitons aussi vivement à ne pas tenter cette aventure et à patienter jusqu’à ce que les pistes s’assèchent ! La visibilité des animaux et l’expérience n’en sera que meilleure.

2018-09-06T16:55:51+00:007 février 2017|Actualités du terrain, Echo du bush|