J’ai testé le safaricoptère !

L’année dernière, pour quelques instants privilégiés, j’ai quitté le 4×4 et le camping pour m’envoler vers un des lodges chics de Linyanti, en bordure de la bande de Caprivi.

Linyanti est une région appartenant au parc national de Chobe mais qui intègre plus largement la concession connue sous le nom de Chobe Enclave, s’étirant au Nord du parc. Son lodge surplombe la rivière Linyanti et des plaines inondables s’étendant à l’infini. Pendant de nombreuses années, celles-ci sont restées totalement asséchées mais en 2008, la rivière Linyanti a de nouveau alimenté le marais attirant de nombreux herbivores. La faune est aujourd’hui présente toute l’année, mais la densité augmente considérablement pendant la saison sèche (de mai à octobre) quand les troupeaux d’éléphants, de zèbres ou encore de buffles se rassemblent en nombre spectaculaire autour des eaux permanentes de la rivière. Les prédateurs suivent le mouvement et Linyanti est une région privilégiée pour l’observation des lions et des chiens sauvages.

En plus de son environnement exceptionnel, la concession de Chobe Enclave a un petit truc en plus que les autres non pas… son hélicoptère !

Si au départ, je n’étais pas complètement sure de l’intérêt de survoler la savane et de l’impact de cette pratique sur les animaux, il a suffit de prendre place à bord pour que la magie opère immédiatement. Le vol se déroule tout en légèreté dans un appareil 4 places auquel les portes ont été retirées pour une visibilité maximale de chaque passager. Et très vite, on se sent comme un oiseau, spectateur de notre belle terre, de ses formes, de ses couleurs, de sa vie sauvage.

Notre pilote veille à ne pas perturber la faune. Mais l’est-elle néanmoins ? Les animaux ne s’enfuient pas à notre approche, comme s’ils avaient adopté cette grosse bestiole orange qui passe parfois au dessus de leur tête. La visibilité est fantastique et on voudrait savoir voler nous-mêmes pour profiter toute sa vie d’un tel spectacle dont le souvenir l’emportera peut-être sur le résultat photographique.

Car n’est pas Yann Arthus-Bertrand qui veut ! L’hélicoptère bouge et les prises de vue sont parfois difficiles à réaliser. Mais c’est peut-être l’occasion de laisser son appareil de côté pour profiter de cet instant unique !

Le survol en hélicoptère est proposé d’Avril à Novembre à Linyanti Bush Camp. Prêt pour le décollage ?